Logo de la Bigorre

Église commune Loudervielle
Hautes-Pyrénées
département 65
.



Sceau
00036426
copyrightdepot.com






 

Désignation de l'église
Église

Sainte Marie-Madeleine


- église romane.
- Clocher arcade à deux baies.


église de Loudervielle
(© M. Pierre de Moulor)


façade de l'église de Loudervielle   Porte classée de l'église de Loudervielle
(© M. Pierre de Moulor)



chœur de l'église de Loudervielle
(© M. Pierre de Moulor)


Sur la paroi du mur latéral de l'église, un fragment de corniche, vis à vis l'arceau central, ferait penser qu'auparavant il existait, en cet emplacement, une chapelle, comme à l'église d'Armenteule, dont elle était l'annexe.
église de LOudervielle en 1958
(©. M. Pierre de Moulor)

Cette chapelle désignée sous le nom de chapelle du Monument dans une obligation qui fut consentie au XVII e siècle, en faveur de Me Isaac Dutrain, peintre de Tilhac, par un des marguilliers de l'église, à propos de certains travaux d'art qu'il y avait exécutés.

L'an mil six cens trente cinq et le septiesme jour de may, au lieu de Lodervielle, vallée de Loron, a été constitué Bertrand Horabia, marguillier, assisté de Estienne Fontan dit Barbé june et Jean Garet, lesquels confessent devoyr estre teneus payer comme procueurs de l'esglise dudit Lodervielle à Maistre Isaac Dutrain, pintre de Tilhac, illec présent, la somme de trente livres tournoises et ce, tant des restes du balustre et chapelle du Monument, comme aussy pour réparer les imaiges et y faire ung imaige de la Magdelene comme est besoing, peiable ladite somme de trente livres tournoises à la feste Sainet Michel de septembre prochain en argent ou en bestail à grosse corne soubs obligation et hypothèque des biens de ladite esglise. Présens à ce Bertrans Moilaur et Me Pierre Moreilhon.

Bernard Morfilhon, notaire de Mont.



Sa voûte en maçonnerie porte au milieu un grande pierre peinte ; d'où se détache un triangle, emblême de la Sainte-Trinité.

Au dessus du maître-autel se dresse un tabernacle en bois doré à colonnettes cannelées du XVIII e siècle ; il est surmonté d'une gloire aux nuages d'argent et aux rayons d'or.

Contre la muraille du chevet s'appuie un rétable en bois doré et peint d'une assez belle ordonnance. Il remonte au XVII e siècle.

Dans un panneau central, sculpté en bas-relief, figure le couronnement de la Sainte-Vierge. Il est orné à droite de la statue de Sainte Madeleine et, à gauche de celle de Saint Orens, évêque, patron de la paroisse.

L&²apos;entablement, supporté par quatre colonnes torses, garnies de feuillage, est surmonté d'un fronton d'où émerge l'image du Père Éternel tenant de la main droite le globe terrestre.

Au dessus de cet entablement se voient encore deux anges adorateurs et deux vases d'amortissement.

La chaire, qui est placée du côté de l'épitre, paraît remonter à la même époque.

Ce qui attire dans cette modeste église c'est surtout la présence d'une croix reliquaire du XIII e siècle qu'on y vénère de temps immémorial.




[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Commune de Loudervielle]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]




Chacun peut apporter son aide concernant la commune de Loudervielle
de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées
département 65.

© Marie-Pierre MANET








Bookmark and Share