Logo de la Bigorre

La conservation des aliments
à Castelbajac
.



(© Madame Marthe Delas)


Sceau
00036426
copyrightdepot.com






CONSERVATION DES ALIMENTS :

Tels les fourmis et les abeilles, nos ancêtres, après une chasse fructueuse ou une récolte abondante, durent éprouver le besoin de faire des "provisions" pour affronter la mauvaise saison ou des périodes de disette.

Il ne semble pas que le "boucanage" ait été utilisé. A Castelbajac il n'est pas resté dans la tradition locale de recettes de charcuterie fumée, comme c'est le cas, par exemple, en Barousse. Le salage des viandes est certainement une pratique très ancienne. L'engraisssement des animaux : porcs, oies et canards, semble un usage antérieur à l'occupation romaine. L'abondance de graisse permettait de confire diverses viandes : porcs, oies, canards, lapins, poules, dindons, depuis bien des siècles. Il arrive aussi à quelques voisins de se partager un veau ou une vache et d'en conserver la viande dans la graisse.

Les légumes secs : haricots, pois, fèves ne posaient aucun problème de conservation. Le charançon du haricot ne fit son apparition qu'au milieu du XX e siècle.

Pour les céréales, il était recommandé d'avoir la récolte d'une année en réserve pour ne pas être pris au dépourvu par une année d'intempéries et surtout de grêles.

Les choux, carottes et navets pouvaient rester en terre, les gelées d'hiver n'étant jamais assez fortes pour les détruire.

Les poules continuant à pondre en hiver, il n'était pas utile de conserver des œufs, comme cela se pratiquait dans bien des régions.

La pratique de la stérilisation atteignit nos villages au début du XX e siècle. Les récipients utilisés étaient de solides bouteilles champenoises ou des bouteilles à bière. On conserva d'abord des tomates réduites en purée, des petits pois et des haricots verts. L'usage des bocaux ne se généralisa qu'après la seconde guerre mondiale. Chaque maîtresse de maison rivalisa alors de savoir-faire pour conserver fruits, légumes, viandes ou plats cuisinés.

Avec la vulgarisation du congélateur - vers 1960 - 1965 - méthode de conservation et par conséquent mode d'alimentation changèrent complètement.




           



[Plan du site passion-bigorrehp.org]




[Généralité des communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant les monographies de nos jours des communes de la Bigorre.

Entraide apportée par :
- © Madame Marthe Delas
.

© Marie-Pierre MANET







Bookmark and Share