Les repas de fêtes
à Castelbajac
.


(© Madame Marthe Delas)



00036426
copyrightdepot.com






REPAS DE FETES :
Si les menus quotidiens étaient copieux, pais peu variés, les repas de fêtes paraîtraient, de nos jours, pantagruéliques. Pour la fête locale, le battage et le pêle-porc, il fallait compter une trentaine de couverts et le menu s'établissait généralement ainsi :


Potage au vermicelle
Poule farcie Henri IV
Bœuf gros sel.

Un plat en sauce :
(lapin en civet ou "Alicot"
ou "entre-bious")

Deux rôtis : (à plume et à poil)
1) - poulet ou canard ou pintade etc...
2) - un rôti de veau

Salade verte.

Dessert : selon la saison,
fruits, salade de fruits, pâtisseries maison.

Vin de la propriété,
café, eau-de-vie de marc.

Pour faire un bon potage, il fallait beaucoup de légumes : poireaux, carottes, navets, bouquet garni, épices, sel, poivre et une poule farcie pour un kilo de bœuf. On comptait une volaille pour sept convives.

"Alicot", littéralement : ailes et cous. En fait, abattis de volailles, carottes, pommes de terre et parfois macaronis.

"Entre-Bious" : petits dés de gorge de porc bien revenus et accompagnés de légumes comme ci-dessus.

La seconde guerre mondiale vit la disparition du bœuf gros sel et du rôti de veau pour les menus de battage.

Naturellement, les mariages étaient l'occasion d'agapes extraordinaires.

La "noce" s'étalait sur plusieurs jours.

Il y avait d'abord les préparatifs : deux ou trois jours avant, un groupe de voisins, surtout des jeunes, préparaient la grange qui devait abriter le festin. Il fallait niveler le sol, recouvrir murs et plafond de draps de lit garnis de fleurs et de feuillages, installer les tables. A la cuisine on s'affairait à tuer, plumer, éviscérer les volailles. Souvent un veau était sacrifié. Tout cela mobilisait beaucoup de monde et ces gens étaient évidemment nourris et abreuvés.

Chants et rires rythmaient ces activités qui n'étaient pas du tout considérées comme un travail.

La noce proprement dite durait deux jours - puis on procédait au rangement. Quant tout était terminé il ne restait pas grand chose du veau et les tonneaux avaient eux aussi été mis à mal.




           



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Sommaire de Châtillon-en-Bigorre] [Commune de Castelbajac.]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant les monographies de nos jours des communes de la Bigorre.

Entraide apportée par :
- © Madame Marthe Delas
.
© Marie-Pierre MANET






Bookmark and Share