Castelnau-Laloubère

(Laloubère - Liac)



00036426
copyrightdepot.com










" Écartelé aux 1 et 4 d'azur
à un château ouvert d'argent
maçonné de sable,
sommé de trois donjons
pavillonnés et girouettés
(Castelnau) ;
aux 2 et 3 d'or à 2 louves de sable
passant l'une sur l'autre
(Laloubère) " (JM)





La terre de Laloubère faisait partie de celle de Julos en Bigorre, Pérègrin de Julos, puîné de la maison, l'eut pour son partage, et s'étant signalé pour sa valeur en Castille, rendit le nom de Laloubère à sa postérité qui suit :

Jean-Bernard, seigneur de Castelnau, chevalier, seigneur de la vallée d'Azun, avait tout droit de justice, haute, moyenne et basse, épousa Ursule, issue d'une branche puînée des comtes de Toulouse. Il mourut vers l'an 1300 ayant un fils Menaud de Castelnau, chevalier. Garcie-Arnaud, fils de Menaud servit Philippe de Valois et épousa en 1339, Mahaud héritière de Laloubère... Jean-Raymond, chevalier, fils de Garcie-Arnaud, porta les armes du roi de Navarre en 1336, fut fait prisonnier dans la guerre contre le roi de France Charles V. Il épousa Alpais de Levis fille du seigneur de Mirepoix. Odon de Laloubère, de Laloubère, prit brillante alliance et épousa Catherine de Gramont. Bernard II, seigneur de Castelnau-Laloubère a fait la branche des seigneurs de Castelnau-Mauvissiè. Il épousa Candor de Barèges, fille d'un puîné de Béarn. Il prit possession de la forteresse de Clermont de par le roi de France contre les Anglais. Garcie-Arnaud, de Castelnau, son fils, fut marié à Jacquette des Angles. De cette union suit, Raymond-Guillaume, seigneur de Castelnau-Laloubère, fit pour le roi de France, la guerre contre les anglais, et prit pour épouse Catherine de Manas, issue des contes d'Astarac. Il eut deux enfants. Le puîné Lancelot, en qualité de chevalier, servit le roi de France l'an 1473. Il mourut sans postérité et fut enterré dans l'église des Cordeliers à Tarbes. Son frère Bertrand succéda aux biens en 1479, devint puissant seigneur et épousa, Marguerite de Coarraze. De cette illustre famille sont issus trois évêques de Tarbes, Antoine seigneur de Castelnau Laloubère fils de Lancelot et de Marguerite, épousa Catherine de Bazillac. De cette union naquit deux enfants dont Claude qui suit. Claude de Castelnau fut surnommé Coarraze parce qu'il fut institué héritier des biens de la maison de Jean de Coarraze son cousin, à condition qu'il porta armes de la famille par testament de l'an 1537. Il épousa en 1558 Andrée d'Antin, fille du puissant seigneur d'Antin de Bonnefont, chevalier du roi, sénéchal de Bigorre. Menaud de la Roche, seigneur de Saint-Martin, disait de Claude de Castelnau seigneur de Laloubère : le seigneur de Laloubère était vertueux, noble et généreux, et qu'il avait été député vers les princes pour les affaires de la province. Le seigneur de Laloubère de son union avec Andrée d'Antin, laissa deux enfants : Jean et Étienne. Jean fut tué en l'an 1580, au service du roi.

Étienne de Castelnau, frère de Jean, seigneur de Castelnau, de Laloubère et de Coarraze prit la ville de Tarbes au côté de la Ligue et en reçut le gouvernement des mains du marquis de Villars. Il épousa en 1595, Jeanne de Bazillac, fille unique d'Étienne, baron de Bazillac et de Françoise de Lévis. De cette union il y eut une nombreuse postérité, six garçons et quatre filles. L'aîné suivit le parti du roi au siège de Montaubon, mourut à Paris. Étienne II, fut institué héritier des Castelnau-Coarraze. Jean-Jacques marié en Béarn, Jean-Fraçois chevalier de Malte, Louis décédé sans postérité et Antoine de Castelnau. Des quatre filles, deux décédèrent jeunes, Jeanne-Angélique épousa le chevalier de Lévis de Leran et Louise le baron d'Ossun. Étienne II de Castelnau-Coarraze, seigneur de Laloubère et du Castet Naou, eut deux enfants, Jean-François qui suit et une fille. Jean-François de Castelnau-Coarraze, marquis de Laloubère (1678-1704) eut deux enfants Roger-César qui suit et Jeanne-Françoise. Roger-César de Castelnau-Coarraze, marquis de Laloubère ( 1704-1731), fût le dernier mâle de la lignée directe qui s'éteignit en 1731 sans postérité. Après procès Henri-Philippe de Castelnau-Coarraze fut institué héritier et épousa Marie de Montesquiou, et céda la seigneurie de Laloubère à sa sœur Jeanne-Françoise épouse de Raymond de Palarin. Sans postérité il la vendit en 1757 à la famille de Palaminy.

Nous ne pouvons passer sous silence l'illustre Michel de Castelnau (1517-1592) de la branche Castelnau-Mauvissière. Lors de son passage en Bigorre il reconnut ses parents de Castelnau-Laloubère. Témoignage en fut rendu par le baron d'Antin, sénéchal de Bigorre, le vicomte et le baron de Lavedan, le baron de Gondrin, le baron de Bazillac, le baron de Barbazan, la maréchal de Thermes, le seigneur d'Ossun, le baron de Bénac, et confirmé par Gentien d'Amboise du Belin évêque de Tarbes et le duc de Gramont lieutenant-général du roi en Béarn. Michel de Castelnau brillant négociateur sous Charles IX et Henri III, se distingua de par sa charge d'ambassadeur en Angleterre.

(© M. Guy Dalberny)


Armoiries : Armorial de RIETSTAP
Extrait de publication de l'auteur pour colloque recherche universitaire : Histoire des faits économiques et sociaux.






[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Laloubère] [Liac]
[Blasons des familles]
[A] [B] [C] [D] [E] [F] [G] [H] [I] [J]
[K] [L] [M] [N] [O] [P] [R] [S] [T] [U] [V]
[Blasons des communes]
[Étude des Communes] [Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant la commune de Laloubère
de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées
département 65.

Entraide apportée par :
M. Guy DALBERNY.
© Marie-Pierre MANET










Bookmark and Share