Le télégraphe Chappe
Hautes-Pyrénées
département 65




00036426
copyrightdepot.com








(© Marie-Pierre Manet - Photo du 17/04/2011)


Voici ce qui est affiché sur le site de "la tour d'Oléac" :

De tout temps, les hommes ont senti la necessité de communiquer entre eux et celle-ci se perd dans la nuit des temps. De plus loin que l'on remonte dans l'histoire des peuple, on trouve toujours quelques ébauches de moyens de communications. Les Grecs firent usage de signaux de feu au sommet de tours ou de montagne : c'est ainsi que la prise de Trois fut annoncée à Clytemnestre (signaux phrasiques).

Au IV e siècle avant J. C., Enée le Tacticien imagina divers systèmes parmi lesquels le premier appareil de "synchronisme".

Au III e siècle avant J. C., Cléomène a inventé des signaux liminaux de manière à former un code.

Ce n'est cependant qu'en 1793, sur un rapport favorable de Lakanal à la convention, après des essais effectués entre Ménilmontant et St Martin-du-Tertre que :

l'abbé Chappe

obtint l'autorisation de construire la ligne Paris-Lille : l'arrêté du 24 septembre 1793 lui permet de s'installer sur les tours, clochers, monuments, terrains privés, et d'abattre les arbres gênants. Achevés en mars 1794, la ligne annonçait, le 19 juillet la prise de Landrecies. la Convention nommait Chappe, Directeur du télégraphe. D'autres lignes furent construites sur tout le territoire français.




Ceci m'a amené à rechercher quelques informations complèmentaires dont voici le résultat.

(© Marie-Pierre Manet)

Les principes du télégraphe :

La télégraphie optique inventée par Chappe fonctionna en France de 1794 à 1844, époque où il fut remplacé par un système électrique. Le télégraphie optique de Chappe comportait des mâts, disposés sur des points hauts, et munis de bras dont la disposition indiquait les lettres de l'alphabet et les chiffres.


C'est à la lunette que les messages étaient observés et renvoyés de station en station (on comptait plus de 500 stations en France vers 1844). Lorsque les conditions de visibilité atmosphérique étaient bonnes, on pouvait transmettre une nouvelle de Paris à Toulon en moins d'une demi-heure à l'aide de 116 stations intermédiaires.




[Commune d'Oléac-Debat]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide à l'élaboration de ce site
concernant les monuments historiques de la Bigorre.
© Marie-Pierre MANET







Bookmark and Share