La peste noire en 1589
à Vic-en-Bigorre
.[1]




00036426
copyrightdepot.com






Vic se relevant péniblement des incendies et des pillages des guerres de religion, est décimé par la peste.

Les consuls furent chargés en 1589, chacun une quinzaine " du détail des affaires de la contagion ". Les dizainiers visitaient les maisons pour connaître le nombre des malades et en faisaient le rapport aux consuls. Les maisons infectées étaient brûlées ; " celles autrefois où il y avait eu des morts " étaient entièrement découvertes et " celles où il en avait pas eu depuis longtemps " n'étaient qu'à moitié découvertes.

Un désinfecteur de Toulouse écrivait aux consuls (18 septembre 1590) que la peste ne cesserait pas tant que deux individus Moret et Pechin habiteraient Vic. L'assemblée communale décida que ces deux individus ainsi que leurs femmes seraient mis à mort. On en référa aux dixaines. Le lendemain, les dixièmes apportèrent une réponse affirmative de leurs quartiers.

Des cabanes avaient été dressées dans les bois pour les pestiférés qui devaient y faire une quarantaine rigoureuse. " On massacrait ceux qui sortaient des cabanes " et il était permis de massacrer ceux qui ne s'y rendaient pas en ayant reçu l'ordre. La peste paraît avoir cessé à la fin Janvier 1591.




Notes

[1]Source : gallica.bnf.fr
L'hôpital St Jacques de Vic-en-Bigorre (1853 - 1931)
par Norbert Rosapelly.



[Commune de Vic-en-Bigorre]
[Les épidémie en Bigorre]
[Les faits divers en Bigorre]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]



Chacun peut apporter son aide concernant la commune Vic-en-Bigorre
de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées
département 65.
© Marie-Pierre MANET







Bookmark and Share