Informations sur la commune d'Ibos
Hautes-Pyrénées
département 65.



00036426
copyrightdepot.com






 

détails Observations
Circonscription 3 ème circonscription.
Arrondissement Tarbes.
Canton Bordères-sur-Échez.
Gendarmerie Tarbes.
Intercommunalité Communauté Agglomération
du Grand-Tarbes.
Code Postal 65420
Code INSEE 65 3 33 226
Anciennement Ivos
Toponymie Ibos est composé de l'hydronyme aquitain "ib-" suivi du suffixe "-ossu".
Recensement de la Population En 1313 : 254 feux.

En 1793 : 1.500 habitants.

En 1800 : 1.352 habitants

En 1806 : 1.549 habitants.

En 1821 : 1.550 habitants.

En 1831 : 1.416 habitants.

En 1836 : 1.971 habitants.

En 1841 : 1.950 habitants.

En 1846 : 2.027 habitants.

En 1851 : 2.047 habitants.

En 1856 : 2.061 habitants.

En 1861 : 1.916 habitants.

En 1866 : 1.945 habitants.

En 1872 : lacunes.

En 1876 : 1.722 habitants.

En 1881 : 1.647 habitants.

En 1886 : 1.632 habitants.

En 1891 : 1.575 habitants.

En 1896 : 1.502 habitants.

En 1901 : 1.527 habitants.

En 1906 : 1.531 habitants.

En 1911 : 1.520 habitants.

En 1921 : 1.334 habitants.

En 1926 : 1.220 habitants.

En 1931 : 1.182 habitants.

En 1936 : 1.252 habitants.

En 1946 : 1.332 habitants.

En 1954 : 1.520 habitants.

En 1962 : 1.657 habitants.

En 1968 : 1.837 habitants.

En 1975 : 1.987 habitants.

En 1982 : 2.238 habitants.

En 1990 : 2.312 habitants.

En 1999 : 2.779 habitants.

En 2004 : 2.663 habitants.

En 2009 : 2.857 habitants.

En 2011 : 2.926 habitants.

En 2012 : 2.955 habitants
Nom des habitants Iboscéen.
Sobriquet "Lous pépis d'Ibos" = Les simples d'Ibos.
Les habitants d'Ibos ont souvent fait les frais de toutes sortes d'histoires illustrant leur naïveté.
Superficie 3.288 hectares.
Soit plus de deux fois celle de Tarbes.
Altitude 321 mètres.
Fête Saint Laurent
Le 10 Août.
Histoire Pendant la guerre de Cent ans, ce fut l'une des six places fortes de la Bigorre, occupée par Montgomery puis par les Ligueurs au cours des guerres de Religion.

Ibos fut la 6 ème Ville de Bigorre au Moyen-Âge après Tarbes, Bagnères, Lourdes, Vic et Rabastens.

Ibos reçut une chartre d'affranchissement à la fin du XII ème siècle et a toujours su tirer parti de sa position de Ville-frontière proche du Béarn.

La riche architecture bigourdane du Village et l'imposante Collégiale témoignent d'un passé florissant où le commerce, l'agriculture et la forêt ont joué la plus grand rôle.
Homme célèbre
Bajac Antoine
(Naît à Ibos en 1848 - Meurt à Liancourt en 1918)

Inventeur de "la charrue réversible" dite "Brabant".

Inventeur de "l'arracheuse" en 1888.

Inventeur d'une "bineuse à betteraves".

En 1909, il présenta le premier tracteur type fabriqué en France.
La Collégiale d'Ibos. Le mobilier est classé Monument historique :

- Une statue de Saint Laurent en bois peint doré date du XVIII e siècle.

- Édifice date du XIV e siècle.

- Clocher : tour carrée à quatre étages.

- Travaux de rénovation en 1977.

- Nef de la fin du XIV e siècle : style gothique languedocien.

- Six chapelles latérales.

- Chœur date du XV e siècle.
Sénéchaussée Sénéchaussée de Bigorre.
localisation Pays de Bigorre.
Département Hautes-Pyrénées.
Région Midi-Pyrénées.



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Commune d'Ibos.]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]




Chacun peut apporter son aide concernant la commune d'Ibos
de la Bigorre devenue Hautes-Pyrénées
département 65.
© Marie-Pierre MANET









Bookmark and Share