Mythe ou réalité
De l'apparition de Saint-Joseph à Marie-Saint-Frai
à la porte de la chapelle de Piétat
.



00036426
copyrightdepot.com






(© Photo M. Guy Dalberny)


A la fondation de la Congrégation en faveur de l’hospitalisation des vieillards indigents, dans la seconde moitié du XIXe siècle, Monseigneur Laurence s’adressa à Marie Saint Frai :

« Comment allez-vous la nommer ? »

La servante de Dieu répondit :

« Notre Dame des Douleurs a toujours été Notre Mère ».

« Eh bien répondit l’évêque, vous serez les Filles de Notre Dame des Douleurs ».

De cette vénération en Notre Dame de Piétat subsiste une tradition orale conservée précieusement par les Mères de la Communauté et relatée par deux historiens, Caëtan Bernoville et Jacqueline du Buala. Nous avons pensé utile de la rappeler sous la plume de Jacqueline du Buala :


" transie de froid, sinon de peur, Marie Saint Frai approche enfin de la chapelle. La voici qui apparaît encapuchonnée de neige… Mais qu’est-ce ? La porte est fermée… Elle résiste sous la poussée de la jeune fille. Consternée, prête à pleurer, celle-ci s’aperçoit que dans son zèle elle s’est trompée d’heure ! Tout dort encore près du sanctuaire. Tout ? non ! le ciel veille et de la jeune fille qui grelotte de déception et de froid, il a pitié. De l’infortunée pélerine un homme à l’air digne et bon s’approche. Sous sa main à lui, la porte de la chapelle s’ouvre. Poliment Mademoiselle Saint Frai se retourne pour le remercier. Mais remercier qui ?… Il n’y a personne… Les plus intrigués ce sont les Pères demeurant à Piétat lorsqu’en arrivant ils trouvent Marie Saint Frai déjà en prière devant la Vierge. Pour eux, le mystère reste entier car personne dans les alentours ne ressemble au portier inconnu. Mystère qu’avec la simplicité d’une foi confiante on ne tarde pas à penser à Saint Joseph, Père protecteur de la Congrégation que fondera Mademoiselle Saint Frai et, ce matin d’hiver, il entre d’une façon touchante dans la vie de la fondatrice. Ici, à Piétat, c’est lui qui l’introduit auprès de Notre Dame des Sept Douleurs ".



Aujourd’hui la chapelle de Piétat reste très chère aux Filles de Notre Dame des Douleurs, son souvenir est étroitement associé à Marie Saint Frai. Notons que Dans l’Histoire de la Dévotion aux Douleurs de Marie dans le Diocèse de Tarbes, l’abbé Lafforgue a émis la thèse qu’un serviable paysan du lieu venant à passer courut chercher la clef et ouvrit la porte de la chapelle. !…

Mythe ou Réalité : Il nous est permis de croire que Saint Joseph ouvre toujours la porte de la chapelle à Marie Saint Frai et à ses Filles et reste le protecteur privilégié de cette Congrégation.




M. Guy Dalberny
Maître de Conférences à l'Université
Chevalier des Arts et Lettres
de la Société des Gens de Lettres.


[La chapelle de Piétat]



[Plan du site passion-bigorrehp.org]



[Église de Barbazan-Debat]
[Monographie de Barbazan-Debat]
[Commune de Barbazan-Debat]
[Généralités sur les Communes]
[Sommaire]




Chacun peut apporter son aide à l'élaboration de ce site
concernant la commune de Barbazan-Debat.

Entraide apportée par :

- M. Guy Dalberny.
© Marie-Pierre MANET







Bookmark and Share